Présentation MRSDD > Présentation de la démarche


Présentation de la démarche

Les défis économiques, sociaux et environnementaux que doivent relever nos sociétés imposent à tous les acteurs de raisonner et de travailler différemment afin de développer un nouveau système socio-économique plus respectueux des ressources naturelles de notre planète et plus équitable pour l’ensemble de l’humanité.

Dans ce nouveau paradigme, l’Université de Rouen entend jouer un rôle véritablement moteur, tant au plan régional qu’au plan national.
Je souhaite que notre « Plan Vert » soit une déclinaison opérationnelle de la stratégie nationale de développement durable dont s’est doté l’Etat français pour la période 2010-2013. Notre démarche vise à concilier l’ensemble des enjeux liés à l’innovation, à la protection de l’environnement, à l’équité sociale et à une certaine efficacité économique.

Je souhaite que le programme d’actions du Plan Vert, élaboré pour les cinq années à venir, puisse permettre à notre université de s’inscrire dans une véritable démarche d’amélioration continue. La poursuite du travail déjà engagé doit conduire à l’optimisation de la gestion de notre patrimoine immobilier, l’amélioration de la préservation des ressources naturelles, la prise en compte de la diversité culturelle et l’épanouissement des étudiants et des personnels de l’Université.

Ce premier rapport sur l’engagement de l’université de Rouen dans le domaine du développement durable n’a pas la prétention d’être exhaustif. Il a pour objectif de dresser un premier bilan de quelques actions menées et de les faire connaître à l’ensemble des partenaires de l’université.

Je tiens à remercier les étudiants et l’ensemble des personnels de notre établissement ainsi que nos partenaires pour leurs efforts visant à faire du développement durable l’un des éléments forts de l’identité de notre établissement. 
 


Alors que notre établissement avait déjà engagé une réflexion collective destinée à la mise en place d’un Agenda 21, la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 (article 55) a introduit l’obligation, pour les établissements d’enseignement supérieur, de mettre en oeuvre une politique de développement durable, sous la dénomination officielle « Plan Vert ». Au travers de son Plan Vert, l’Université de Rouen entend protéger et valoriser son environnement, contribuer au développement économique des territoires sur lesquels elle est implantée et continuer à être un acteur incontournable du progrès social aussi bien pour les étudiants que pour les personnels.

Ainsi, le Plan Vert de notre université constitue une véritable stratégie opérationnelle qui ne se limite pas à la seule prise en compte des enjeux environnementaux. Il recouvre l’ensemble des dimensions du développement durable et de la responsabilité sociétale en les déclinant dans les activités d’enseignement et de recherche mais aussi dans la gouvernance de l’établissement.

Loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009
Les établissements membres de la CPU (Conférence des Présidents d'Université) et de la CGE (Conférence des Grandes Ecoles) doivent élaborer, pour la rentrée 2009, un plan d’actions, dit « Plan vert ». Les universités et grandes écoles pourront solliciter une labellisation sur le fondement de critères de développement durable.


Depuis 1966, l’Université de Rouen participe activement au rayonnement scientifique et économique de la région Haute-Normandie. Elle comporte huit sites implantés dans cinq villes : Rouen, Mont Saint-Aignan, Evreux, Elbeuf et Le Havre où se trouve une antenne de l’ESPE dans le cadre d’une coopération avec l’université du Havre.

Sur Rouen, l’Université travaille en lien étroit avec l’INSA et développe des partenariats avec d’autres établissements dans le cadre de la Conférence des Etablissements du Supérieur de l’Agglomération de Rouen (CESAR). Plus largement, la création du PRES Normandie Université va renforcer l’ancrage territorial de l’enseignement supérieur et de la recherche et contribuer au rayonnement de la Normandie à l’échelle internationale.

Si l’université a pour vocation principale la formation et la recherche, elle se doit également de sensibiliser les usagers (étudiants, enseignants, chercheurs, personnels administratifs et techniques…) à un comportement écoresponsable et de préparer les futurs décideurs aux enjeux fondamentaux du développement durable. La promotion du développement durable au sein des activités d’enseignement passe bien évidement par des modules dédiés ou par des animations ponctuelles, mais elle doit également irriguer l’ensemble des formations universitaires, ne serait-ce que par le développement des TICE.

Quant à la recherche, quelles que soient les disciplines concernées, il s’agit non seulement d’encourager les projets dédiés au développement durable, leur transversalité, la transdisciplinarité des équipes, des réseaux et des partenariats, mais aussi la valorisation des recherches et des équipes.


L’Université de Rouen forme environ 25 000 étudiants chaque année et emploie quelque 2 800 agents. Elle se doit d’être attentive au bien-être de tous et de veiller à l’amélioration continue des conditions de vie et de travail des étudiants et des personnels, quels que soient les statuts des uns et des autres, les composantes dans lesquelles ils travaillent ou étudient et les différents sites de l’université.

La politique sociale de l’Université s’inscrit totalement dans une perspective de développement durable et s’appuie depuis plusieurs années sur une large concertation qui a déjà porté ses fruits. L’établissement s’est engagé à prendre en compte de façon prioritaire les enjeux liés à la santé des personnes en leur garantissant un environnement sain et en développant un service de médecine de prévention destiné aux étudiants et aux personnels.

Au travers des missions « Egalité/Diversité » et « Handicap », l’Université veut s’impliquer davantage dans le respect de la diversité (sexe, âge, origines,…) entre les hommes et les femmes, qu’ils soient étudiants ou personnels de l’établissement. Lieu de mixité et de brassage, aussi bien culturel que social, l’Université doit s’appuyer sur cette richesse et permettre à chacun d’y vivre le mieux possible.


L’un des volets incontournables d’une démarche de développement durable réside dans la capacité de concilier les activités d’un établissement comme une université avec une prise en compte forte des enjeux environnementaux.

En effet, les différentes missions que doit réaliser l’Université de Rouen en matière d’enseignement et de recherche imposent nécessairement à celle-ci de consommer de l’énergie pour chauffer les bâtiments par exemple, de générer différents type de déchets, de consommer parfois de grandes quantités d’eau, de gérer des espaces verts, etc. Toutes ces activités peuvent être source de dégradation pour l’environnement et ont un impact non négligeable sur le budget de fonctionnement de l’établissement.

La prise en compte des enjeux environnementaux dans le cadre du Plan Vert permettra de diminuer l’impact de nos activités sur l’environnement afin de préserver un cadre de vie agréable à l’ensemble de la communauté universitaire.